Pascale de Souancé

Conseillère départementale du canton de Nogent-le-Rotrou

 


  • Commerçante

2 questions à ...

Quelles sont les particularités de votre canton ?

C’est un territoire très rural avec un centre urbain : Nogent-le-Rotrou. Mais sa grande particularité, c’est d’être le canton du Perche. C’est un espace vraiment sanctuarisé qui attire de plus en plus de résidences secondaires. Il y a une telle richesse naturelle et patrimoniale que l’endroit se prête au tourisme. Au niveau industriel, Nogent-le-Rotrou comptait deux fleurons avec Valéo et Philips, mais aujourd’hui c’est surtout sur un maillon de petites et moyennes entreprises que repose l’essor économique du secteur. Par ailleurs, ce canton, avec ses communes rurales et ses petites villes, connait des problématiques comparables à d’autres avec le vieillissement de la population, la désertification médicale, la difficulté d’attirer des cadres, etc.

Comment envisagez-vous votre rôle de Conseillère départementale ?

En étant très offensive sur le développement économique du Perche, à travers un réseau de petites entreprises dynamiques, mais aussi en développant le tourisme. C’est pour ça que j’ai choisi de siéger au sein de deux commissions : la commission Développement et équilibre des territoires et la commission Éducation, culture. Elles doivent me permettre d’agir au service de mon territoire. Enfin, j’entends soutenir les projets des maires, être à l’écoute de la population et être disponible pour les Euréliens. Comme évoqué pendant la campagne, la proximité entre électeurs et élus doit être renforcée et améliorée.

Interview : mai 2015