Luc Lamirault

Conseiller départemental du canton de Nogent-le-Rotrou

 


2 questions à ...

Quelles sont les particularités de votre canton ?

C’est un canton relativement grand, avec une densité de population assez faible. On y recense trois pôles (Nogent-le-Rotrou, La Loupe et Thiron-Gardais) de tailles différentes avec leurs spécificités. Il a pour atout d’être situé à proximité de l’échangeur de Luigny sur l’A11 et du futur échangeur d’Illiers-Combray. Nous bénéficions aussi de la présence de la ligne SNCF Paris-Le Mans qui dessert La Loupe et Nogent-le-Rotrou. Elle doit nous aider à développer davantage le tourisme…

Comment envisagez-vous votre rôle de Président de la commission Finances, gestion publique et coopérations territoriales, usages numériques et innovants ?

C’est une commission très transversale. Nous devrons apporter des moyens aux autres commissions en termes de personnels, de bâtiments ou de finances, avec cette ambition de modernisation à travers l’usage du numérique. Je suis assisté de deux Vice-Présidents, Laure de La Raudière, en charge de la prospective, et Gérard Sourisseau, ainsi que des Présidents des autres commissions. Avec cette organisation, nous pourrons relever les défis de demain, grâce à une gestion rigoureuse des dépenses, à la mutualisation et à la réorganisation des services, là où elle est possible.

Interview : mai 2015