Gérard Sourisseau

Conseiller départemental du canton de Saint-Lubin des Joncherets

  • Vice-Président du Conseil départemental

2 questions à ...

Quelles sont les particularités de votre canton ?

C’est le 2e canton en nombre d’habitants et en nombre de communes. Il est dans la zone d’attraction de l’ouest parisien, en limite des franges franciliennes. Ce canton est riche d’un patrimoine naturel remarquable avec au nord, la vallée de l’Avre, et plus au sud les forêts domaniales de la Ferté-Vidame, Senonches et Châteauneuf-en-Thymerais. C’est aussi un tissu économique articulé autour de quatre pôles principaux avec une dominante agricole.

Comment envisagez-vous votre rôle de Président de la commission Solidarités, santé publique et lien social ?

J’envisage mon rôle comme le répartiteur et le modérateur de la politique sociale du Département. Le social est le premier poste de dépenses du Département en matière de services et de personnels, avec un budget de 200 millions d’euros. C’est aussi le domaine le plus difficilement maîtrisable. Un exemple, si l’État décide d’ouvrir le RSA jeune, les dépenses grimpent immédiatement d’un million d’euros. Aussi, notre souci est d’inventer sans cesse des méthodes de gestion nouvelles pour contenir les dépenses qui nous sont imposées. Dans le même temps, il faut être capable d’offrir des services équivalents répondant aux besoins de nos usagers, tout en maintenant la qualité de service.

Interview : mai 2015