Delphine Breton

Conseillère départementale du canton de Voves

 

  • Vice-Présidente du Conseil départemental

 

2 questions à ...

Quelles sont les particularités de votre canton ?

Notre canton est le plus grand du département. Avec 67 communes, il s’étend sur près de 36 km du nord au sud et sur 49 km d’est en ouest. C’est ensuite un territoire rural, avec beaucoup de petites communes. Ici plus qu’ailleurs, les questions liées au développement équilibré du territoire, avec égal accès aux services pour tous, sont fondamentales. Elles méritent que l’on y consacre conviction, travail et énergie. C’est en tout cas ce que je constate quotidiennement sur le terrain depuis mon élection. J’ai aussi la chance d’avoir été élue en binôme avec notre Président Albéric de Montgolfier. Grâce à lui, j’apprends plus vite. Il a l’expérience et est à l’écoute des gens. Il est compétent et rassurant : aucun problème ne lui semble insurmontable.

Comment envisagez-vous votre rôle de Vice-Présidente de la commission Solidarités, santé publique et lien social ?

J’ai précisément en charge les questions liées à l’enfance, à la petite enfance et au RSA. C’est un domaine que je connais bien. La désertification médicale ou le vieillissement de la population sont des problèmes qui détériorent notre qualité de vie. Il doit faire bon vivre en Eure-et-Loir. Nous devons travailler au développement de l’hospitalisation à domicile, à l’installation des professions médicales et paramédicales et aux transports vers ces professionnels. Au Conseil départemental, je serai présente, disponible et attentive. Je porterai et défendrai les intérêts des Euréliens.

Interview : mai 2015