Christophe Le Dorven

Conseiller départemental du canton de Dreux 1

  • Vice-Président de la Commission Education, enseignement supérieur, sport et développement culturel
  • Membre de la Commission Développement et équilibre des territoires, emploi et attractivité, déploiement du très haut débit
  • Membre de la Commission permanente

2 questions à ...

Quelles sont les particularités de votre canton ?

C’est un territoire à 75% rural avec une population à 75% urbaine, avec toutes les problématiques que cela peut engendrer. Malgré sa taille relativement réduite, c’est l’un des cantons les plus peuplés d’Eure-et-Loir.

Comment envisagez-vous votre rôle de Vice-Président de la commission Éducation, enseignement supérieur, sport et développement culturel ?

Mon goût pour la culture et le patrimoine m’ont conduit à demander au Président de pouvoir siéger dans cette commission. Je suis aussi très attiré par le tourisme, dont j’ai également la charge à Dreux, en lien avec l’Office de Tourisme de l’Agglomération du Pays de Dreux. C’est pour cela que j’appartiens aussi à la commission Développement et équilibre du territoire, emploi et attractivité, compétente en matière de tourisme. En termes de développement culturel, ce qui guide mon action, c’est le souci permanent d’apporter la culture partout et pour tous. Dans mon canton, les élus locaux de ces communes péri-urbaines sont très attachés au besoin d’irriguer culturellement le territoire. Je prends l’exemple du maire de Garancières-en-Drouais qui ne voudrait renoncer, pour rien au monde, aux « Scènes Euréliennes ». Il est clair, pour moi, que la culture ne doit pas exister que dans les villes.

Interview : mai 2015