Albéric de Montgolfier

Conseiller départemental du canton de Voves

  • Ancien-Président du Conseil départemental

  • Sénateur d’Eure-et-Loir

2 questions à ...

Quelles sont les particularités de votre canton ?

C’est le plus grand canton d’Eure-et-Loir. Il est composé des anciens cantons d’Orgères-en-Beauce, de Janville, de Voves et de 9 communes de l’ancien canton de Bonneval. Il est riche de son agriculture. Ses bourgs veulent conserver leur attractivité avec des petites et moyennes entreprises, et le maintien des services publics. Le monde associatif y est aussi très actif avec 259 associations et clubs sportifs qui jouent un rôle essentiel dans l’animation du territoire.

Comment envisagez-vous votre rôle de Président du Conseil départemental et d’élu du canton de Voves ?

Avec un engagement et un enthousiasme toujours intacts. Quelles que soient les compétences qui seront redéfinies à travers la loi NOTRe*, je veux maintenir la proximité, le dialogue entre habitants et élus. C’est la condition pour porter efficacement les projets euréliens. Sur le terrain, je travaillerai en binôme avec Delphine Breton qui a pris des responsabilités au sein de la commission Solidarités. J’associerai également mes suppléants, Marc Guerrini et Édith Lavo, à l’action du Conseil départemental. Nous voulons agir pour protéger la ruralité, maintenir les services publics, la présence médicale, œuvrer à la sécurité de tous, au développement économique et à l’avènement du très haut débit.

*Nouvelle Organisation Territoriale de la République

Interview : mai 2015